Nadine

Professeur d'Afro Body Language

Quel est ton parcours ?

005-NadineA 14 ans, j’ai commencé la danse contemporaine. Je me suis ensuite intéressée à des styles variés : ragga, afro, dancehall, waacking, flamenco, claquettes, etc. A 17 ans, avec quelques amis nous avons créé un groupe de danse hip-hop : Firstep. On avait une passion enivrante pour la danse. Ça a été un élément marquant dans ma carrière artistique. Nos premiers pas se sont faits à la gare du Luxembourg. On a ensuite participé à des battles et par la suite, le groupe s’est agrandi. Nous avons eu l’opportunité de performer sur différentes scènes belges (festivals, événements hip-hop, accompagnement d’artistes, etc.)

En parallèle de ma pratique de la danse, j’ai suivi des études de relations publiques et ai obtenu mon master en sciences commerciales. J’ai ensuite décidé de me consacrer pleinement à l’artistique. J'ai eu l'opportunité de multiplier les diverses expériences : création hip-hop pour le théâtre, performances chorégraphiques, performance en tant que danseuse dans un long métrage (stars 80'), chorégraphe et interprète pour le jeu "Just Dance", accompagnement d'artistes en plateau télé, en showcase ou sur des clips, etc.

J’ai rejoint l’équipe Impulsion vers la fin de la première année de sa création, au printemps 2009, pour renforcer l’équipe en tant
que prof de Ragga. Je suis attachée aux valeurs authentiques du hip-hop et de danses urbaines que cette école veut transmettre.
Yannick et Benji y travaillent en toute humilité et honnêtement c'est par passion que je bosse pour Impulsion.

Comment te définirais-tu comme danseur, quel est ton style ?

Je me définirais comme une danseuse tout simplement. J’apprécie la polyvalence. Les divers styles que j’ai appris tout au long de mon parcours s’entremêlent si bien que mon style ne rentre pas dans une case précise. Cependant, les danses de type afro et le contemporain ont eu une forte influence sur mes mouvements.

 Quel serait ton top 5 musical ?

  • « In the closet » de Michael Jackson
  • « What have you done for me lately » de Janet Jackson
  • « Miss Celie's Blue » de Tata Vega
  • « The sweetest Taboo » de Sade
  • « Ordinary People » de John Legend

Un danseur/crew qui t’inspire et pourquoi ?

Cindy Claes. C'est une danseuse chorégraphe belge basée à Londres depuis bientôt dix ans. C'est une personne qui m'a beaucoup inspirée aussi bien artistiquement que humainement. J'ai eu l'occasion de travailler avec elle dans le cadre de la compagnie Puzzel B sur une création mêlant diverses danses urbaines telles que le hip-hop, la dancehall et le krump avec le théâtre. Elle m'a donné goût à la dancehall et a confirmé mon envie de m'exprimer à travers des créations scéniques pluridisciplinaires.

Présentation du cours

A travers mes cours, je veux avant tout communiquer, transmettre et partager la passion que j'ai pour la danse. Et parvenir à ce que mes élèves acquièrent plus de confiance en eux en utilisant les différents outils que je vais développer avec eux tout au long de l'année. Je ne limite pas l'apprentissage de la danse à un aspect technique, je veux pousser mes élèves à développer leur danse comme un réel moyen d'expression.

La danse, pour toi, c’est...?

La danse ne se réfléchit pas, elle se ressent.

Le meilleur souvenir en danse?

Difficile à dire il y a tellement de bons souvenirs. Je dirais peut être un des premiers shows auxquels j'ai participé avec un collectif de danseurs "Les belges". C'était une des premières fois que des danseurs belges de crews différents se réunissaient pour monter un grand show. A l'initiative de ce projet, mon ancien crew, Firstep, a pu rassembler des danseurs, qui auparavant se percevaient comme des rivaux, autour de quelque chose que nous avions tous en commun: le « kiff » et l'amour de la danse.